Les illuminés de Bavière et la Franc-Maçonnerie allemande

René Le Forestier

imagePublié en 1915, ce livre demeure un ouvrage de référence sur les Illuminés de Bavière, et il est d'autant plus précieux que beaucoup de documents auxquels l'auteur a eu accès ont disparu depuis les deux guerres mondiales. Il sera particulièrement utile à ceux qui s'intéressent à l'illuminisme et au martinisme du XVIIIe siècle, dans la mesure où il évoque également l'histoire de la Stricte Observance Templière et celle des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte.

Texte de la brochure de présentation du livre : « La société secrète, appelée Ordre des Illuminés, fondée en 1776 par un professeur bavarois, fit des prosélytes dans toute l'Allemagne et jusqu'en Hongrie, et inscrivit sur ses listes des noms célèbres comme ceux de Goethe et de Herder. Elle tenta de conquérir les loges allemandes ou de les gouverner en secret. On lui a attribué une influence décisive sur la Révolution française, et la police napoléonienne la crut digne de son attention. L'auteur, en s'appuyant sur des documents inédits consultés dans les archives de la Maison royale de Bavière, dans celles de la loge Ernest au Compas de Gotha et aux Archives nationales, a écrit l'histoire complète et détaillée de cette association jusqu'à présent mal connue. Les chapitres qu'il a consacrés à la franc-maçonnerie allemande racontent la vie pittoresque de cette société depuis ses origines jusqu'en 1780 ; le lecteur y trouvera, à côté de l'analyse des principaux rites et de renseignements sur les loges françaises, autrichiennes, suédoises et polonaises, le portrait des différents personnages qui conduisirent souvent les Frères sur les voies aventureuses de l'alchimie et de l'occultisme. L'ouvrage contient des planches documentaires d'après des originaux datant du XVIIIe siècle. »

Comentaire de Bibliotheca esoterica de Dorbon : « Ouvrage définitif sur les fameux Illuminés [ ... ]. – Ayant eu entre les mains tous les papiers confisqués au cours des persécutions de 1786 contre l'Ordre, et les documents autrefois possédés tant par Bode, qui y joua un rôle important, que par l'écrivain Becker, notre auteur a pu se faire un historique complet de l'Ordre des Illuminés, leur genèse, leurs idées primitives, leurs doctrines politiques et religieuses, leurs buts et l'influence qu'ils eurent sur les événements contemporains et en particulier sur la Révolution française. – Bien des chapitres seraient à citer dans ce livre qui éclaire la vie occulte de toute une époque : mentionnons seulement ceux relatifs au Testament philosophique de Weishaupt ; à la Légende de l'illuminisme; aux émissaires de l'Ordre en France ; aux aveux de Cagliostro ; au voyage de Mirabeau en Prusse ; à Bode et au Convent des Philalètes en 1787, visite au cours de laquelle Bode convertit à l'illuminisme le duc d'Orléans, grand maître de l'Ordre maçonnique, Fauchet, Mounier, Bailly, Condorcet, La Fayette, etc. ; aux Rose-Croix de Bavière ; aux rapports de l'illuminisme et de la franc-maçonnerie avec la Révolution française ; aux prolongements de l'Ordre sous Napoléon sous forme d'associations d'étudiants ; aux critiques des divers historiens, Robison, Barruel, Lombard de Langres, le P. Deschamps, etc. – Devenu très rare. »

Archè, Milan, Paris, 2001, 729 p. ISBN : 88-7252-233-1

 

Partager

 

 

titre

AVERTISSEMENT

Bibliographie : Ordre des Illuminés, manuscrits, 9 ; imprimés, 10 ; Franc-Maçonnerie, 12.

LIVRE PREMIER : L'ORDRE DES ILLUMINÉS

CHAPITRE PREMIER. — Le fondateur et la fondation de l'Ordre

La jeunesse de Weishaupt, 14. — L'enseignement religieux des Jésuites bavarois et la bibliothèque d'Ickstatt, 16. — L'Université d'Ingolstadt en 1772, 18. — Démêlés de Weishaupt avec ses collègues, 20. — Brouille de Weishaupt et d'Ickstatt, 23. — Isolement de Weishaupt, 25. — Plans de défense et de conquête, 26. — Souvenirs de l'antiquité, 26. — Enthousiasme passager inspiré par la Franc-Maçonnerie, 27.—L' « Essai sur le Mérite » de Abt., 28. — La Loge alchimiste de Burghausen, 29. — Fondation de l'Ordre des Perfectibilistes ou Illuminés, 29.

CHAPITRE II. — Recrutement de l'Ordre jusqu'en 1780

Les membres fondateurs, 30. — Aréopagites ou Conscii, 30. — L'agent recruteur Massenhausen, 30. — Activité de Weishaupt à Eichstaedt et à Ingolstadt, 32. — Paresse de Massenhausen, 33. — Faveur grandissante de Zwack, 34. — Eviction de Massenhausen, 36. — L'Aréopagite Caton, 37. — Effectif en février 1778, 39. — Progrès à Munich et à Eichstaedt, 40. — Effectif des cinq Commandos en août 1778, 41. — Nouveaux Aréopagites, 43. — Recrutement en 1779, 44.

CHAPITRE III. — Organisation et grades

Historique des Grades, 46. — Le Noviciat ; obligations et occupations du Novice, 48; les Quibus Licet, 52 ; l'Insinuant, 55 ; le Supérieur Insinuant, 6o. — Grade Minerval : l'Initiation, 61 ; Statuts des Minervaux, 64 ; les Assemblées, 66. — Le Minerval Illuminé : La Réception, 68 ; travaux et fonctions du Minerval Illuminé, 70 ; les Assemblées Particulières, 71.

CHAPITRE IV. — Caractères généraux de la Société

Société d'enseignement supérieur, 73. — Institut d'éducation sociale, 75. — Ligue anticléricale, 87. — Les Sta Bene, 92. — Influence jésuitique, 96. - L'Ordre des Illuminés expression d'une époque et d'un milieu : état moral des classes cultivées en Bavière vers 1780, 99.

CHAPITRE V. — Faiblesse de l'Ordre

Dissentiments entre Weishaupt et Zwack, 112. — Lutte entre Weishaupt et les Aréopagites de Munich, 115. — Convention d'Athènes, 119. — Pénurie financière, 13o. — Incapacité de Weishaupt et de ses collaborateurs à rédiger les grades supérieurs, 133. — Chasse infructueuse aux cérémonies « sublimes », 136.

 

LIVRE II : LA FRANC-MAÇONNERIE ALLEMANDE DES ORIGINES A 1780

CHAPITRE PREMIER. — Les débuts de la Franc-Maçonnerie en Allemagne

Freemasonry anglaise et hauts grades français, 141. — Premières loges anglaises en Allemagne, 143. — Introduction des grades français, 144. — Chapitre de Clermont, 144. — La Franc-Maçonnerie Ecossaise en Allemagne, 145. — Légende du grade de Maître Ecossais, 146. — Les Rose-Croix, 147. — Légende Templière, 148. — Système de Clermont, 150. — Johnson, 153.

CHAPITRE II. — La Stricte Observance de 1751 à 1772

Charles baron de Hund, 156. — Débuts de la Stricte Observance, 157. — Convent d'Altenberg, 158. — Légende de la Stricte Observance, 161. — Caractère du nouveau Système, 162. — Le Provisor Domorum Schubart et le Plan Economique, 164. — Starck et les Clercs du Temple, 167. — Alchimie dans la Stricte Observance, 168. — Légende du Cléricat, 169. — Caractère catholique des rituels Cléricaux, 171. — Zinnendorf et le Système Suédois, 173. — Convent de Kohlo, 174. — Ferdinand de Brunswick élu Magnus Superior Ordinis, 175.

CHAPITRE III. — Grandeur et déclin de la Stricte Observance (1772-1780)

Conquêtes de la Stricte Observance en Allemagne et en France, 176. — Convent de Brunswick, 177. — Gugomos et le Convent de Wiesbaden, 179. — Le duc de Sudermanie, 182. — Colloque de Leipzig, 184. — Convent de Wolfenbuttel, 185. — Conférences de Brunswick, 185. — Découragement des troupes templières, 185. — Crainte inspirée par les Jésuites, 186. — Défection des Clercs, 186. — Réforme de la Rose-Croix : sa nouvelle légende et sa nouvelle organisation, 187. — Les Rose-Croix de Berlin, 191. — Etat de la Franc-Maçonnerie allemande au moment de l'entrée en scène des Illuminés, 192.

 

LIVRE III : LA FRANC-MAÇONNERIE ILLUMINÉE

CHAPITRE PREMIER. — Premiers rapports de l'Ordre des Illuminés avec la Franc-Maçonnerie

La concurrence maçonnique, 193. — Réception de Weishaupt dans la Maçonnerie, 195. — Recherches de Zwack, 196. — Plan arrêté par Zwack et Weishaupt, 197. - Conquête de la Loge Théodore au Bon Conseil, 198. — Mission de Costanzo auprès de la Loge francfortoise l'Union, 200.

CHAPITRE II. — Adolphe baron de Knigge

La jeunesse de Knigge, 202. — A la Cour du landgrave de Hesse-Cassel, 205. — Séjour à Hanau, 207. — Retraite à Francfort, 207. - Carrière maçonnique de Knigge, 208. — Confession du Chevalier du Cygne, 209. — Etudes alchimiques, 210. — Plan d'un Système mystique, 210. — Projet de réforme de la Stricte Observance, 214. — Rencontre de Knigge et de Costanzo. 217. — Enrôlement de Knigge, 218. — Knigge agent recruteur à Francfort, 220. — Articles et brochures contre les Jésuites, 222. — Embarras de Knigge devant l'impatience de ses disciples, 225. — Aveu de Weishaupt, 226.

CHAPITRE III. — La Réforme de l'Ordre des Illuminés

Correspondance de Knigge avec Weishaupt et les Aréopagites, 227. — Son voyage en Bavière, 231. — Conférences où est arrêté le plan du Système Illuminé, 236. — Décision de l'Aréopage du 9 juillet 1781, 240. Convention du 20 décembre 1781, 244. — La Loge Théodore et son Chapitre Secret, 245. — Fondation de Loges Illuminées, 246. — Mission de Costanzo à Berlin, 247. — Répartition définitive des grades, 249.

CHAPITRE IV. - Grades et organisation de la Franc-Maçonnerie Illuminée

Cahier Préparatoire du Noviciat, 251. — Cérémonie d'initiation au Grade Minerval et rituel des Assemblées, 253. - Illuminatus Minor: le Président de l'Assemblée Minervale ; le Censeur; le Questeur; explication des hiéroglyphes minervaux, 259. — Franc-Maçonnerie bleue : explication du tapis ; plan de la Loge ; Constitution ; de Loge Nationale; Constitution de Loge bleue, 262. — Illuminatus Major ou Novice Ecossais : réception ; rituel de la Loge Ecossaise ; occupations des Illuminati Majores, 265. — Illuminatus Dirigens ou Chevalier Ecossais : réception ; catéchisme ; les Agapes; fonctions des Illuminati Dirigentes et du Préfet, 272. — Presbyter : réception ; installation du Doyen ; classes scientifiques; Synodes, 281. — Princeps ou Régent: réception ; prérogatives des Régents; le Provincial, 289. — Budget de l'Ordre, 294. — Géographie Illuminée, 295.

CHAPITRE V. — Doctrines politiques et religieuses

Développement des méthodes de l'Ordre primitif, 298. — Nouveau mode de recrutement, 305. — Gouvernement « républicain », 305. — Attitude vis à vis des autres Systèmes maçonniques, 3o6. Enseignement ésotérique donné aux Chevaliers Ecossais, 307. — Théories sociales, 311. — La doctrine secrète du Christ, 317. — Importance réelle des doctrines du Système Illuminé, 321. — Le Gouvernement universel de la Morale, 329. — La religion pour le peuple, 331. — Le Système Illuminé comparé aux autres Systèmes maçonniques, 339.

 

LIVRE IV : HISTOIRE DU SYSTÈME ILLUMINÉ

CHAPITRE PREMIER. - L'action sur les Loges allemandes

Conquêtes de l'Ordre de 1781 à juillet 1782 : effectif par Provinces et Préfectures, 343. — Recrutement dans les Pays Autrichiens, 346. — Conquête du Chapitre Secret de Saint-Théodore, 350. — Rupture avec la Loge Royal York de l'Amitié, 351. — Situation de la Stricte Observance en 1782, 353. — Convent de Wilhelmsbad, 354. — Les Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte et leurs alliés, 356. — Les rationalistes, 361. — Les représentants des Illuminés : plan de campagne de Dittfurth et de Knigge, 363. - Résultats du Convent, 366. — Recrute-ment de Bode, 370. — La Fédération des Loges, 371. — Manifeste adressé aux Loges allemandes, 377. L'Alliance Eclectique et l'Ordre des Illuminés, 38z.

CHAPITRE II. - L'apogée

Recrutement à partir de 1782, 389. — Situation de l'Ordre à Munich et en Bavière, 389. — Population des Provinces et des Préfectures en 1784, 395. — Les Illuminés de Weimar et de Gotha, 396. — Les Illuminés autrichiens, 397. — Effectif probable de l'Ordre à son apogée, 399. — Les opposants : Lavater, Nicole, 402. — Les adversaires : les Rose-Croix ; progrès de la secte ; les Rose-Croix de Bavière, 405. — Querelles entre les chefs de l'Ordre, 411. – Brouille de Weishaupt et de Knigge, 418. — Retraite de Knigge, 427.

CHAPITRE III. — Les Poursuites en Bavière jusqu'au 10 octobre 1786

Imprudences des Minervaux de Munich, 430. — Inquiétudes provoquées dans le public et le clergé bavarois par l'influence de l'Ordre, 434. — Premières attaques, 438. — La duchesse Marie-Anne de Bavière, 441. — Les intrigues austrophiles des Illuminés, 443. — Utzschneider et Weishaupt, 445. — Le « Tableau de la Vie Humaine », 451. — Edit d'interdiction du 22 juin 1784, 453. — Dissolution apparente de l'Ordre, 454. — Le « Premier Avertissement» et ses « Suppléments», 458. — Supplique adressée par les Illuminés à l'Electeur, 465. — Nouvel Edit d'interdiction du 2 mars 1785, 468. — Dissolution réelle de l'Ordre, 469. — Fuite de Weishaupt, 470.— Déposition publique de Cosandey et de Renner, 474. — Poursuites contre les Illuminés d'Ingolstadt, 475. — Documents trouvés sur l'Illuminé Lang, 476. — Arrestation de Savioli, Costanzo et Hertel, 478. — Sanctions disciplinaires contre les Illuminés de Munich, 480. Déposition publique de Utzscheider, Cosandey et Gruenberger, 481. — Plaidoyers défensifs et offensifs de Weishaupt, 484. — Riposte des quatre dénonciateurs, 493. — Brochures provoquées par les poursuites, 494.

CHAPITRE IV. — La fin de l'Ordre

Perquisitions chez Zwack, 497. — Publication des « Ecrits Originaux », 5oo. — Arrestation de Massenhausen et de Hertel, 501. — Perquisitions à Sandersdorf, 502. — Publication du « Supplément aux Ecrits Originaux », 5o3. — Interrogatoires de Hertel, 504. — Le témoin Maendl, 5o5. — Rescrit du 16 août 1787, 507. Poursuites contre Montgelas, Zwack et Weishaupt, 5o9. — Ecrits apologétiques de Weishaupt, 516. — Le « Système Amendé des Illuminés », 519. — La belle-soeur de Weishaupt, 521. — Caractère des poursuites : leur légitimité ; illégalités et arbitraire ; crédulité du gouvernement ; intervention du clergé, 53o. — Disparition rapide des colonies Illuminées, 539. — La fin de l'Ordre en Bavière et en Autriche, 540. Bode et les Illuminés de Saxe, 543. — Les chefs de l'Illuminisme après la ruine de l'Ordre, 548.

 

LIVRE V : LE TESTAMENT PHILOSOPHIQUE DE WEISHAUPT

CHAPITRE PREMIER. — Esquisse d'une morale pratique : les principes

Les deux morales de Weishaupt : matérialisme et idéalisme, 557. — Les deux conceptions du bonheur, 559. — Conception idéaliste de la perfection, de la science et de la vertu, 562. — Rapports superficiels et contradiction fondamentale entre les deux morales de Weishaupt, 564. — Principes de la morale matérialiste : la fin de l'homme ; identité de la vertu et du bonheur ; définition de la félicité ; solidarité humaine ; hiérarchie des buts ; perfection morale, 567. — Les deux vices fondamentaux : paresse et ignorance, 572. — Bilan moral de l'humanité : effets bienfaisants de la vie en société ; obstacles apportés par la civilisation au progrès moral, 574.

CHAPITRE II. — Esquisse d'une morale pratique : partie critique

Inefficacité des écoles de morale : Etat, 581 ; Eglise, 583 ; Education, 587. — Valeur éducatrice des « Lumières», 589. — Raisonnement et raison, 590. — Connaissance vivante et connaissance morte, 592.

CHAPITRE III. — Théorie de la Société Secrète

Bases d'un enseignement pratique de la morale, 595. — Comment la Société Secrète est par définition la véritable école de morale, 600. — Pourquoi les Sociétés Secrètes ont jusqu'à présent failli à leur tâche, 6o3. — Plan d'une Société Secrète rationnelle, 607. — Valeur historique de la théorie de la Société Secrète, 61o.

 

LIVRE VI : LA LÉGENDE DE L'ILLUMINISME

CHAPITRE PREMIER. — Formation de la légende

Croyance à la survivance en Bavière, 613. — Edit du 15 novembre 1790, 614. — Perquisitions et enquêtes à Munich jusqu'en 1792, 615. — Lettre de Frédéric-Guillaume II de Prusse à l'Electeur de Saxe, 616. — L'Alliance Eclectique suspecte d'Illuminatisme, 617. — Pamphlets affirmant la survivance de l'Ordre, 619. — L' « Essai sur les Illuminés », 621. — Bahrdt, l'Union Allemande et Knigge, 624. — Protestations de Nicole et de Knigge contre la légende Illuminée, 631.

CHAPITRE II. — L'Illuminisme et la Révolution Française

Courant anti-révolutionnaire suscité en Allemagne par la Terreur, 63z. — Knigge et la Révolution Française, 636. — Les libéraux de Hambourg, 639. — Pamphlets politiques de Knigge, 641. — « Manifeste d'une association non pas secrète mais très publique », 644. — L. A. Hoffmann, Zimmermann et la Wiener Zeitschrift, 646. — « Sort final de l'Ordre des Illuminés », « Discours sur l'Ordre des Illuminés », « Histoire critique des Grades Illuminés » et autres pamphlets, 65o. — Les émissaires de l'Illuminisme en France: les aveux de Cagliostro, 658; le voyage de Mirabeau en Prusse, 662; Bode et le Convent des Philalèthes à Paris, 664. — Polémique entre Knigge et Zimmermann, 670. — Témoignages en faveur de Bode, 672. — « Les Gardiens de la forteresse de Sion », 674.

CHAPITRE III. — Les grandes épopées; la légende dans l'histoire et le roman

Les « Preuves de Conspiration» de Robison, 676. — Les « Mémoires sur le Jacobinisme » de Barruel, 681, — Réplique de J. J. Mounier, 690. — Le «Triomphe de la Philosophie » de Starck, 691. — Les Epigones : L'abbé Proyard, Ch. L. de Haller, le chevalier de Malet, Lombard de Langres, Gérard de Nerval, Kaufmann et Cherpin, Louis Blanc, Eckert, l'abbé Gyr, Forgame, Le Couteulx de Canteleu, le P. Deschamps, 692. — « La comtesse de Rudolstadt », 695. — P. Zaccone, 698.

CHAPITRE IV. — La légende policière; la résurrection de l'Ordre

Mémoire de l'espion Armbruster, 699. — La police napoléonienne et les patriotes allemands, 702. — Les associations d'étudiants et le Tugendbund, 704. — Rapports des agents français : Illuminés et Idéalistes allemands, 706. — Rapports de Berckheim, commissaire de police spécial à Mayence, 710. — La résurrection de l'Ordre des Illuminés, 715.

INDEX des principaux noms cités, 719.